16/11/2016

Les ponts sur la Meuse

 

Le pont de Meuse dit pont de Jambes

Historique

    Le pont de Meuse, que l'usage appelle pont de Jambes depuis le 20è siècle, est un très ancien pont en pierres reliant la rive droite de laMeuse (Jambes) et Namur (rive gauche) au pied de la Citadelle.

     Une tradition fait remonter l'origine du pont à l'époque romaine et une légende évoque la construction, au 2è siècle avant Jésus-Christ, d'un pont sur la Meuse par un certain prince Bourgal qui aurait résidé au sommet du site de Champeau (citadelle).

     Selon les historiens toutefois, le pont de Jambes, comme le pont des Arches à Liège, le pont de Huy et le pont de Dinant datent du 11è siècle.

     Une première trace historique est fournie par un acte notarié de 1183 par lequel une maison située sur le pont est cédée par le clerc Désiré aux moines augustiniens qui ont établi une abbaye à Géronsart, sur les hauteurs de Jambes.

      Un autre document de 1289, plus précis, un registre des cens et rentes du Comté de Namur, parle d'un "pont de bois avec une tour en son milieu". Cette tour y est aussi citée comme "beffroi". Les témoignages de l'existence du pont sont nombreux aus 12è et 13è siècles.

     L'historien J. Borgnet décrit le pont d'après "Les comptes de la ville de Namur" du 14è siècle: "Le pont part de la rive gauche de la Meuse, à l'extrémité de la rue Notre-Dame. Il compte sept arches en pierres. Sur la dernière pile se trouvait une tour carrée percée d'un pont-levis que prolongeait une passerelle en bois recouverte de pavements supportée par une pile et aboutissant sur la rive droite, en territoire liégeois".

    Au 16è siècle, la tour du pont a été appelée "Tour Beauregard" par le chroniqueur Groenendael; elle marquait la limite entre le Comté de Namur et la Principauté de Liège dont Jambes faisait partie.

pont-ancien-min.jpg

Numeriser0001.jpg

    Dès le 13è siècle, touret pont ont été repris sur le blason de l'ancienne ville de Jambes.

 

sceaujambes.jpg

Le sceau de l'ancienne ville de Jambes

 

         Comme tous les ponts importants au Moyen-Age, le pont de Jambes et ses alentours étaient un lieu animé avec des commerces, des échoppes, des habitations pour les gardes, les portiers, les douaniers, les sonneurs publics, les maréchaux-ferrants et les autre métiers dont les activités étaient liées au pont. La partie en bois a subsisté jusqu'en 1746. Quant à la tour, elle fut détruite en 1760 et remplacée par deux colonnes assez garcieuses  flanquées d’ailerons et coiffées de pots à feu, qui continuèrent à marquer la frontière entre les deux territoires: on les appela les “Dames du pont de Jambes”, sans doute à cause de leur élégance. Elles furent détruites en 1828.

dampdjambes02.jpg

Les Dames du pont de Meuse

 

10:47 Écrit par Pierre Pagès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.