14/05/2016

La Ville primitive - 1è enceinte(3)

En dehors des fossés naturels qu'étaient la Meuse et la Sambre, la Ville n'avait que deux portes: la porte de Notre-Dame (en face de la rue Courte) et la porte de Bordial (près de la Rampe Verte). La porte  de Notre-Dame, jointe à la collégiale du même nom, constituait une sorte de défense avancée.

Ces deux portes ont été remplacées par deux autres, la première par la porte de Buley, près du pont de Jambes, et la seconde par une autre porte de Bordial, quelques centaines de mètres en amont.

 

 

Le berceau de Namur (le quartier des Sarrasins) était donc constitué des rues des Moulins, Pied du Château, Notre-Dame, Saint-Hilaire, du Grognon et de deux places, la place Saint-Hilaire et la place Pied du Château.

Deux autres portes ont complété l'arsenal défensif de la Ville primitive: la porte du Grognon et la porte "Caius", près de l'actuelle rue du Pont.

Nous reviendrons sur ces portes dans un chapitre consacré uniquement aux portes.

 

 Voyez les illustrations dans l'album consacré à ces portes et à ces rues...

 

 bordial01.jpg

 La première porte de Bordial, vue par Kegeljan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13:29 Écrit par Pierre Pagès dans Hier et aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.